Le monde des fromages est un univers riche et varié, où chaque étiquette raconte une histoire de tradition, de saveur et de qualité. Explorez dans cet article les secrets d’une étiquette fromagère réussie et découvrez des astuces pour vendre mieux et plus.

Mentions obligatoires : La base de toute étiquette

Toutes les étiquettes alimentaires, y compris celles des fromages, sont régies par la loi. Le règlement de l’Union européenne n° 1169/2011 et le décret du 27 avril 2007 établissent les informations obligatoires qui doivent figurer sur une étiquette de fromage. Ces mentions visent à assurer la protection des consommateurs. Cliquez pour voir l’article complet.

Cela peut vous intéresser : Comment cuisiner le chow mein ?

Dénomination de vente

Il s’agit du nom du fromage. Si le fromage est labellisé « AOP » (Appellation d’Origine Protégée) ou « AOC » (Appellation d’Origine Contrôlée), assurez-vous d’inclure des précisions sur :

  • Les critères certifiés
  • L’organisme certificateur

Ces informations peuvent être soit sur l’étiquette, soit imprimées indélébilement sur la croûte du fromage. 

A découvrir également : Quelles sont les étapes de la préparation des empanadas vegan ?

Origine du lait

À moins que le fromage soit labellisé AOP ou BIO, vous devez indiquer l’origine du lait. Cela signifie que vous avez l’obligation de spécifier l’espèce animale si le lait utilisé provient d’un animal autre que la vache.

Nature du traitement thermique du lait

Indiquez clairement s’il s’agit de lait cru, de lait pasteurisé ou de lait thermisé. Cette information est importante pour les consommateurs soucieux de leur santé.

Liste des ingrédients

La liste des ingrédients permet aux consommateurs de savoir si le fromage contient des produits allergènes. Certains allergènes courants tels que l’œuf, le chlorhydrate de lysozyme ou l’E 1100 doivent être clairement indiqués. Cette mention est obligatoire.

Teneur en matière grasse

Précisez la teneur en matière grasse pour 100 g de produit fini, conformément à l’article 20 du décret du 27 avril 2007. Cela aide les consommateurs à effectuer bon choix.

Conditions de conservation

Indiquez l’environnement optimal de conservation, y compris la température et l’humidité. 

Poids net

Mentionnez clairement le poids net du fromage pour que les consommateurs sachent ce qu’ils achètent.

Date de durabilité minimale (DDM) et/ou date limite de consommation (DLC)

Présentez ces dates de manière explicite, comme « à consommer de préférence avant le… »

Numéro du lot

Le numéro du lot est généralement requis, mais il peut être omis si la DDM ou la DLC est clairement indiquée.

Valeurs nutritionnelles

Depuis l’année 2016, les valeurs nutritionnelles sont obligatoires sur l’étiquette. Elles aident les consommateurs à évaluer la valeur nutritionnelle du fromage.

Marque ou nom du producteur

Incluez la marque ou le nom du producteur, ainsi que ses coordonnées. Cela permet aux consommateurs de faire confiance au produit et d’obtenir des informations supplémentaires si nécessaire.

Code-barres

Le code-barres sert à tracer le produit. Il facilite le suivi de la provenance du fromage.

Points essentiels à retenir

Pour les fromages fabriqués de manière traditionnelle ou destinés à la coupe, il peut arriver que le poids net et la liste des ingrédients ne soient pas mentionnés sur les étiquettes. Cependant, assurez-vous que toutes les autres informations obligatoires sont présentes.